Publicité

Voici les faits les saillants qui ont retenu l’attention cette semaine sur le marché du porc.

  • les données d’abattages de cette semaine donnent raison au Hogs and Pigs publié la semaine dernière alors que l’on termine la semaine avec 2.669 millions de porcs abattus et une production de 561.4 millions de livres, en hausse de respectivement 6.8% et 7.1%
  • depuis le début de l’année la production est en hausse de 4.1%, la cible actuelle de l’USDA à ce chapitre est de 4.8%, donc si cette prévision devait s’avérer juste cela signifie que les prochaines semaines devraient être tout aussi chargées
  • cette abondance de l’offre plombe les contrats sur le marché à terme des échéances plus rapprochées d’autant plus que les ventes vers le Chine tardent toujours à se manifester mais les acteurs du marché gardent tout de même espoir pour le plus long terme alors que les échéances éloignées terminent la semaine en hausse de quelques points
  • les ventes à l’exportation de la dernière semaine étaient plutôt intéressantes avec un volume 34 500 tonnes mais la Chine était absente du carnet de commandes des livraisons de cette année mais achète 3 500 tonnes pour 2020
  • la valeur de la découpe commence à donner des signaux intéressants de hausse, bien que ça demeure modéré mais tout de même peut-être le signe d’une demande qui commence à se raffermir, un mouvement toutefois normal à cette période de l’année
    • petit bémol sur la hausse de prix de la découpe, elle en grande partie due à l’augmentation de 23.33 $US/100 lbs du prix du bacon, une hausse qui ne repose que sur une seule coupe représente toujours un certain danger d’une correction rapide, à suivre la semaine prochaine
  • le prix au comptant aura connu une semaine plus intéressante avec une hausse plus prononcée pour terminer la semaine à 59.41 $US/100 lbs
  • au Québec, le prix moyen payé aux éleveurs à fait un bond de près de 10 $/100 kg à 181.20 $/100 kg aidé par la hausse de la valeur de la découpe car actuellement en vertu de la nouvelle convention de mise en marché c’est le 90% de la valeur de la découpe qui s’applique comme référence pour fixer le prix payé dans la belle province
    • l’application, cette semaine, de la nouvelle convention de mise en marché aura permis un ajustement positif de 25 $/100 kg à l’indice sur le prix payé
  • à la fermeture des marchés cet après-midi, le marché à terme offrait un prix moyen de 218.79 $/100 kg pour l’année 2020 en entier, à titre de comparaison le prix moyen 12 mois des 5 dernières années se situe à 182.19 $/100 kg représentant un écart positif de 36.60 $/100 kg