Publicité

Aujourd’hui le 4 octobre,

  • L’éthanol
  • Les exports
  • La viande rouge !!!!

On est mercredi matin, je me lève. Je n’ai pas de vache à traire alors je me lève à l’heure de la ville, genre un peu avant 7AM. J’habites en haut d’une boulangerie-pâtisserie alors le matin ça sent le croissant, c’est génial. L’odeur du pain, du beurre et du café arrive à me faire lever du lit. Ça, ou le bruit de la ville qui se réveille avec les camions de livraison qui ramassent les barils de bières du pub d’en face ou mes amis sans domicile fixe qui finissent leur bamboula. En ville il n’y a pas de coq qui chante, mais on a d’autres choses pour partir notre journée. M’enfin. Mercredi, je commence ma journée comme dab – je descends voir mon ami tunisien qui me sert un café, un cortado, on est fancy de même en ville (de temps en temps), et je remonte che-nous pour me préparer. Routine du matin bien normale; je prends mon café et je lis les nouvelles sur mon iPad à l’ère du 2.0 même si j’aime beaucoup mieux le papier. Pis partir son feu avec le iPad c’est un peu con. M’enfin.

Je lis les nouvelles, et là….. TA-BA-SLACK. Trump? Non, même pas. Mieux que ça. En gros titre pis toute pis toute. Apparemment que consommer de la viande rouge y’a rien de mal et qu’on n’a pas besoin d’en manger moins.

Ah ben TA BA SLACK. Merci. Bonsoir. Ciaoooo bye.

La serveuse au resto à déjeuner: Ok, oui ok, alors en accompagnement à votre bacon-saucisse-œuf-jambon- on peut vous offrir des fruits ou du gruau peut-être?

Moi : Non thanks, mais je vais te prendre un p’tit side de bacon et des petites patate.

La serveurse : clairement perplexe. Du bacon avec un side de bacon?

Moi : oui.

Elle : …

Moi : effectivement madame, saviez-vous que….. une méta-analyse canadienne publiée par l’American College of Physicians concluait qu’il n’est plus nécessaire de réduire sa consommation de viande rouge ou de charcuteries?

Elle : Ah ouin? *High Five*. Ok alors du bacon pis un side de bacon. (pis des patates)

Je ne suis pas nutritionniste. Et pour être honnête j’ai lu en en pas-pire diagonale le reste du rapport et j’ai clairement décidé de garder ce qui me plaisais de garder.

Voilà. Célébrons. Mangeons.

Par rapport à l’éthanol

On attend toujours le « Giant Package » promis par Trump. Des rumeurs disent que ça peut arriver incessamment. On verra bien. Jusqu’à maintenant la transformation est au ralenti : à 958 milles barils par jour c’est la plus faible production d’éthanol en trois ans et demi. Rien de bullish pour la demande en maïs! Au rythme actuel, on est en baisse de -6% par rapport à l’année dernière et l’USDA prévoit une hausse de +2%, un écart qui pourrait se reflété éventuellement dans les rapport USDA. À court terme à cause des rumeurs et qu’on est tôt dans l’année, le ministère pourrait rester à 5.450 milliard de boisseaux pour l’éthanol, mais si la situation ne s’améliore pas il faudrait commencer à réduire la demande.

Les exportations

Une autre semaine encourageante pour le soja! Ordinaire pour le bedingue.

Pour la semaine, les ventes ont atteint 22 millions de boisseaux et le carnet cumulatif est rendu à 382 million. C’est un départ plus que timide. L’an passé le carnet était à 775 million à pareille date et donc une baisse de -51%. Ouch. L’USDA prévoit un programme d’exportation à 2.050 milliard, donc il va falloir accélérer le rythme!

Coté soja, une bonne autre semaine qui reflète les achats chinois pour l’année qui s’en vient. Un total de 76 millions de boisseaux s’ajoute cette semaine aux 686 millions accumulé et on vient donc rattraper un peu de retard par rapport à l’an dernier. Le carnet étant rendu à 738 millions, c’est encore une baisse de -29% par rapport à l’an dernier à pareille date mais le retard rétrécit!

 

SIMON BRIÈRE
Stratège de Marché / Market Strategist
Trading desk: (514) 218-6888
Mobile: (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340
R.J. O’Brien & Associates Canada Inc
1250 Boul René Lévesque Ouest, Bureau 4120
Montréal, Québec H3B 4W8
www.rjobrien.ca

Avertissement : Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l’auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O’Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu’à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d’informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O’Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l’Organisme Canadien de Réglementation du Commerce des Valeurs Mobilières (OCRCVM) et le Fonds Canadien de Protection des Épargnants (FCPE).